Cocktails

Negroni au Cocktail Bar Belle Epoque à Aix en Provence

Negroni au Cocktail Bar Belle Epoque à Aix en Provence

Ne demandez jamais à un Italien ce qu’est un Negroni, il ne comprendrait pas la question ! De l’autre côté des Alpes, un Negroni… est un Negroni : il y en a autant que de barmen et de clients, chacun sa recette et ses variantes. 

 

Un peu d’histoire

C’est en 1919, que le comte Camillo Negroni de retour d’Angleterre où il a découvert le gin, vient prendre l’apéritif au Caffè Casoni de Florence. Normalement, l’aristocrate commande un Americano, mais ce jour-là, il demande au barman de l’établissement de modifier son habituel cocktail en remplaçant l’eau gazeuse par le spiritueux anglais dont il a rapporté une bouteille. Le cocktail Negroni est né.

La composition Negroni

On retrouve dans le cocktail Negroni du gin, un spiritueux obtenu en aromatisant de l’alcool éthylique avec principalement des baies de genévrier, mais aussi du Campari, une liqueur italienne amère parfumée avec de l’écorce d’orange et des herbes aromatiques. Enfin, le dernier ingrédient du Negroni est le vermouth, une préparation à base de vin blanc (75% minimum), de mistelle (mélange de moût de raisin et de sucre) et d’alcool neutre aromatisé aux extraits de plantes – dont l’absinthe – d’herbes et d’épices qu’on retrouve dans le cocktail Ginger Ale. 

Le Negroni est devenu un classique incontournable dans les bars du monde entier. Succès immédiat, consécration éternelle, c’est la nouvelle boisson tendance de l’été.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération